Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Jardin de Bene

Le Jardin de Bene

Menu
Un océan de roses...

Un océan de roses...

Un océan de roses... j'exagère un peu bien sûr mais c'est l'impression que j'ai quand je suis dans le jardin. Il des centaines de roses partout. Cette année, leur floraison est particulièrement précoce et très abondante. Je n'ai jamais vu ça. Les roses sont très grosses aussi. D'autres amies jardinières font le même constat que moi. Est-ce dû aux pluies abondantes de l'hiver? Je l'ignore... Je vous invite à découvrir ces belles...

Un océan de roses...

Je commence par le second palier. La partie que l'on ne voit pas depuis la terrasse.

Un océan de roses...

Le massif Sourire d'Orchidées déborde...

Un océan de roses...

De gauche à droite, les rosiers Colette, Puccini, Verdi. Le grand blanc est Sourire d'Orchidées.

Un océan de roses...

Le massif Sourire d'Orchidées vue dans l'autre sens avec le massif Foletto sur la droite.

Un océan de roses...

Alors quand je vous disais qu'on se noie dans les roses, vous comprenez mieux mon impression?

Les trois rosiers rose fonçé au fond sont de gauche à droite; Charles de Mills, Duc de Guiche et Reine des violettes ( petit doute sur celui-là). Le rose à grande fleur est "Princess Alexandra of Kent". A l'avant-plan: il y a Colette et Sourire d'Orchidées (le grand blanc). 

Un océan de roses...

On se rapproche et on est attiré par un rosier aux tons rouges particuliers. Il tranche avec le reste du massif. 

Avançons encore un peu:

Un océan de roses...

Je vous présente" Mademoiselle des Minuits". C'est un rosier symbolique pour moi. Il a été obtenu par mon ami André Eve. Il porte maintenant le nom issu du "Théâtre des Minuits": endroit qui appartient à deux amis chers et qui étaient également très proches d'André. En-dehors de tout cela, c'est surtout un rosier fascinant. 

Un océan de roses...

Une beauté à couper le souffle. Une couleur incroyable surtout quand la fleur vieillit un peu...

Un océan de roses...

L'exemplaire que j'ai au jardin est issu d'une bouture que j'avais faite directement depuis celui du jardin d'André. Il m'a donné du fil à retordre car les trois premières années qui ont suivi sa plantation, il avait ses branches qui semblaient mourir au cours du printemps. Puis, il refaisait des nouvelles pousses en été qui n'avaient pas l'occasion de fleurir puisqu'elles séchaient à nouveau en avril de l'année suivante. Et puis, tout d'un coup, l'année passée, il n'a plus été atteint. Cette année, il émet des pousses d'une vigueur impressionnante. Je pense que au début, ses racines ont dû être en contact avec une poche d'argile qui ne devait pas lui convenir. Au fur et à mesure du temps, ses racines se sont frayées un chemin pour trouver une terre adéquate.

Je connais sa mère. Je l'ai au jardin. Il s'agit de Sibelius.

Sibelius

Sibelius

En face du massif Sourire d'Orchidées, on retrouve un fameux trio: les rosiers Pretty Sunrise à gauche, Matchball de Louis Lens ( le blanc) et le magnifique pourpre ténébreux "Charles de Mills".

Un océan de roses...

De l'autre côté de ce massif; se trouve la belle anglaise Alexandra of Kent. Elle a mis du temps pour donner sa plénitude. Cinq ans... Au fond, le grand liane blanc est Neige d'Avril, à droite: le massif Foletto.

Un océan de roses...
Un océan de roses...

Voici le beau Foletto entouré de Cornelia à gauche et Wild Rover à droite. A ses pieds, le géranium "Sirak".

Foletto

Foletto

Wild Rover

Wild Rover

Un océan de roses...

Je vais vous présenter, à présent, un rosier que j'adore. Il se nomme Euphrosine. Il m'épate. Il faut que je vous avoue que j'avais eu peur , quand je l'ai planté il y a trois ans. Peur qu'il ne se développe pas car je l'avais planté à mi-ombre. Je rigole maintenant en voyant le développement spectaculaire qu'il a eu en deux ans. 

Un océan de roses...

Ce n'est un secret pour personne que j'adore ce genre de rosier à fleurs simple. Quand je passe tout près, je suis émerveillée du nombre de butineurs qu'il attire. C'est vraiment étonnant.

Tout en nuances...

Tout en nuances...

Sur le côté sud de la tour, Pink Cloud aux grosses fleurs parfumées vient lui tenir compagnie. Les fleurs pleines associées au fleurs simples, c'est un mariage qui marche à tous les coups.

Un océan de roses...
Un océan de roses...

Dans ce massif aussi, j'ai mélangé les fleurs simples et les pleines.

Petit descriptif: de gauche à droite: Rosier Jolie dentelle, physocarpus Little devil, geranium Derrick Cook, rosier Belle des Fagnes et jubilee celebration.

Belle des Fagnes et Jubilee celebration

Belle des Fagnes et Jubilee celebration

Jolie dentelle de Daniel Schmidt

Jolie dentelle de Daniel Schmidt

Un océan de roses...
Un océan de roses...

Ici mélange de grosses roses anglaises avec des plus petites. Young Lycidas et Gaard um Titzebierg de Anne Velle (Lens rose).

Je vous quitte avec une association tout en douceur aux couleurs vertes et blanches. Avec les rosiers  belges "white magic" et  Poustinia et le beau Crambe cordifolia.

Un océan de roses...

Beau week-end.