Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Jardin de Bene

Le Jardin de Bene

Menu
Boutures de rosiers

Boutures de rosiers

J'avais lu beaucoup de techniques sur le bouturage des rosiers. Et finalement, je ne m'y retrouvais plus. Alors début août, je me suis dit: "j'arrête de réfléchir et je me lance". J'ai choisi la méthode de la bouteille d'eau minérale.

Il s'agit de couper la bouteille d'eau dans son tiers inférieur en laissant une petite partie non coupée. Puis il faut faire des trous dans le fond de la bouteille pour laisser s'écouler l'eau. On met du terreau spécial bouture dans le fond de la bouteille, on place la bouture préparée et puis on reconstitue la bouteille en collant l'entaille qu'on a fait avec du gros papier collant. On arrose par le goulot, on met le bouchon. Et on installe la bouteille à l'ombre. Par la suite, il ne faut quasiment pas arroser car l'ensemble est fermé.

Bon ça doit vous sembler compliquer expliqué comme cela donc voilà les photos.

 

La bouteille préparée avec sa bouture:

DSC00244

 

Vous comprenez sans doute mieux ce que j'ai fait.

J'enlève le papier collant pour vous montrer l'intérieur.

 

DSC00203

 

DSC00205

 

Donc voici ma bouture du rosier Austin "Winchester Cathédral" un mois après sa mise en bouteille.

A gauche, les 2 seules feuilles que j'avais laissées afin de diminuer l'évaporation au maximum. 

A droite, la surprise, la formation par ma bouture d'une mini branche avec des petites feuilles.

Et là , je me pose des questions. J'avais lu que la bouture devait mettre toute son énergie dans la formation de ses racines et dans cela uniquement. Euh ici, la bouture semble avoir voulu faire les deux. Est-ce un problème ?Je n'en sais rien. D'un autre côté, une bouture échoue quand les feuilles qu'on avait laissées initialement  noircissent.

On est loin de ça. Je me retrouve également avec un autre "problème". C'est que ces jeunes feuilles touchent le plastic de la bouteille. J'ai peur que ça ne les fassent pourrir. Je pourrais choisir l'option d'enlever la partie supérieure de la bouteille et de laisser ma bouture à l'air . Mais là, je vais perdre le fameux miilieu humide super intéressant pour les boutures.

Hier soir, j'ai trouvé la solution: je vais mettre la bouture dans son petit cul de bouteille mais sans le dessus de la bouteille dans une plus grande et plus large bouteille de 2 litres d'eau. J'ai lu qu'il faut absolument éviter de chipoter aux racines pendant plusieurs moi. C'est pour cette raison que je la laisse dans son réceptacle de bouteille de Bru (sans la retirer).

 

Dernière petite chose à exliquer: la préparation de la bouture. Je coupe, en biais,une belle branche saine de rosier d'environ 30 cms de longueur et de l'épaisseur d'un crayon. Puis j'élimine les 10 cms supérieurs. Ensuite j'enlève  presque toutes les feuilles et les épines pour ne garder que 2 feuilles au-dessus. Si elles sont grandes, je les recoupe chacune de moitié. Je laisse le bouture dans un verre d'eau 48 heures puis je mets un peu d'hormones d'enracinement sur la bese de la bouture. Ensuite, je la place dasn son terreau spécial bouture en faisant un trou avec un crayon dans le terreau pour que la tige rentre facilement dans le terrau. J'arrose.

 

DSC00206

 

Voici une bouture de "Charles de mills" prête à être mise ce samedi dans sa bouteille.

 

Voilà, mes explications doivent vous semblez compliquées mais c'est plus facile à montrer que à expliquer.