Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Jardin de Bene

Le Jardin de Bene

Menu
Bilan après 6 jours de canicule sur un terrain déjà sec. (1)

Bilan après 6 jours de canicule sur un terrain déjà sec. (1)

Je pense que aussi bien en France que en Belgique, nous subissons un été à tendance sèche et nous avons eu tous très chaud pendant ces 6 jours de canicule. Quand je pense qu'il n'y a pas si longtemps, en Belgique, nous avions des étés où nous nous plaignions sans cesse de la pluie. Cela a bien changé et je pense, c'est mon avis personnel, que nous ne reviendrons pas en arrière, au contraire. Je ne vais pas débattre ici sur le fait que l'être humain fonce dans le mur et ne fait rien. Je vais m'en tenir au jardin.

Dans cette première partie, je vous parlerai de ce qui a souffert de ce temps. Dans la seconde partie, plus réjouissante, je vous montrerai, ce qui a bien tenu le coup et est même beau.

Bilan après 6 jours de canicule sur un terrain déjà sec. (1)

Les plantes des massifs n'ont pas beaucoup souffert mais je trouve qu'une pelouse jaune comme ça rend le jardin moche.Je me dis que si les étés futurs empirent, une solution serait peut-être un gazon synthétique. Je blague mais que à moitié. Car de nouveau, le synthétique est une solution anti-écologique.

Autre truc bien moche avec la canicule: les hydrangeas paniculatas. Ils ont grillés!

Un des plus beaux paniculata en temps normal: Wim's red

Un des plus beaux paniculata en temps normal: Wim's red

Limelight: quelle désolation!

Limelight: quelle désolation!

Phantom est un peu moins atteint

Phantom est un peu moins atteint

Levana a une bien triste mine aussi

Levana a une bien triste mine aussi

Diamant rouge a brulé par endroit.

Diamant rouge a brulé par endroit.

Parmi mes paniculata: celui qui est le moins atteint est White Lady. Il a quand même moins belle allure que quand in n'y avait pas de canicule.

White Lady

White Lady

White Lady

White Lady

Je pense que les vendeurs d'hydrangeas ont du soucis à se faire car les macrophylla qui sont des assoiffés ne tenteront plus les jardiniers et les paniculatas qui nécessitaient moins d'eau et tenaient mieux au soleil sont occupés à ne plus tenir le coup. Il reste les arborescens qui chez moi ont bien résisté. Je vous montrerai ça sans la seconde partie.

Bilan après 6 jours de canicule sur un terrain déjà sec. (1)

Au niveau des vivaces, les astrances ont un grand besoin d'eau. Déjà; avant la canicule , l'astrance de la photo avait du mal et j'avais choisi de ne pas l'arroser car je savais que j'allais abandonner ces vivaces dans mon jardin.  Une autre vivace que je ne vais plus cultiver, ce sont les géums. Elles aussi ont vite soif. 

Bilan après 6 jours de canicule sur un terrain déjà sec. (1)

Même certains géraniums ont souffert. Comme ce macrorrhizum Spessart. Je ne m'inquiète pas trop pour lui.Je pense qu'il va se remettre avec une bonne pluie. 

Je vais vous quitter avec ces images pas très jolies mais le second épisode sera plus réconfortant.

A très bientôt.